Romain Simon - SaaS & tech

7 idées reçues qui empêchent les étudiants d'entreprendre

4 April, 2011

Dans cet article, je vais tenter de répondre aux 7 angoisses les plus répandues chez les étudiants entrepreneurs

1. Il me faut de l'argent pour me lancer.

FAUX

Vous pouvez théoriquement créer une SARL où une EURL avec un euro seulement de capital propre (mais ce n'est pas conseillé). Il en est de même en entreprise individuelle qui peut-être une solution intéressante lorsque l'on est étudiant. Sachez qu'il existe beaucoup de manières de se lancer qui nécessitent un très faible capital de départ. Je pense que je développerais plus ce point dans un prochain article.

2. Il vaut mieux attendre d'avoir un peu d'expérience professionnelle

FAUX

Pensez-vous qu'il sera plus facile de vous lancer lorsque vous aurez un salaire qui sera peut-être confortable, lorsque vous aurez un loyer à payer et peut-être une famille à nourrir ? Certes, vous n'avez pas autant d'expérience en management que quelqu'un qui a dix ans d'expérience professionnelle, mais cela peut largement être compensé par l'accompagnement dont vous bénéficierez comme je l'explique dans le point suivant. Vous apprendrez sur le tas. Et puis vous n'aurez sûrement pas à gérer des employés tout de suite de toute façon. En revanche, vous pourrez appliquer ce que vous apprenez en cours si vous êtes en école de commerce management. Et le plus important : vous arriverez sur votre marché avec un regard neuf !

3. Il n'est pas possible d'être à la fois étudiant et entrepreneur

FAUX

Vous préférez attendre la fin de vos études pour créer une entreprise ? Si c'est votre choix. Mais voici quelques raisons qui pourraient vous pousser à créer une entreprise avant la fin de vos études.

Une bonne idée n'attend pas. Si une idée géniale vous vient, le genre d'idée que l'on a une seule fois dans sa vie, elle ne peut sûrement pas attendre des années. On a envie de la mettre en œuvre tout de suite, et si on attend trop, quelqu'un d'autre le fera à notre place. Vous pouvez vous permettre de ne pas gagner d'argent. Vous n'avez pas de famille à nourrir, vous pouvez être nourri et logé chez vos parents : profitez-en. Vous bénéficiez gratuitement de conseils d'experts. Vos professeurs de droit, de comptabilité, de marketing se feront un plaisir de vous donner leurs conseils si vous les sollicitez (sans en abuser biens sûr). Peut-être que certains d'entre eux sont même déjà entrepreneur ? Vous pouvez bénéficier de l'accompagnement l'incubateur de votre école si elle en a un (C'est également valable si vous créez une entreprise après la fin des vos études). Vous pourrez ainsi profiter d'un local qui pourra être votre siège social, des conseils d'expert en entrepreneuriat et des autres entrepreneurs. Vous pouvez bénéficier du statut avantageux de Jeune Entreprise Universitaire (JEU). Vous bénéficierez par exemple d'une exonération d'impôt sur les bénéfices durant 3 ans ! Astuce : Vous pouvez profiter de vos périodes de stages pour travailler à temps plein pour votre entreprise ! Vous êtes alors votre propre tuteur de stage 🙂

4. J'attends de trouver l'idée méga-super-géniale qui me rendra millionnaire du jour au lendemain

FAUX

Parce cette idée ne vient qu'une fois dans votre vie, voire zéro. Il vaut peut-être mieux avoir 100 idées à la con et les réaliser, plutôt qu'une seule idée géniale. Si 5% seulement deviennent rentables, votre succès est assuré, et parfois, les idées à la con se révèlent être celles qui marchent puisque personne n'avait pensé que ca marcherai. On ne peut jamais prévoir quand une idée va fonctionner : certaines idées à la con réussissent, et certaines idées géniales ne réussissent pas, il n'y a pas de règle. Testez vos idées si vous le pouvez. AGISSEZ au lieu de PENSER.

5. Tout seul je n'y arriverai pas, il me faut un associé

FAUX

Tout dépend quel type d'entreprise vous voulez créer. Il est tout à fait possible de créer une entreprise seul, que ce soit en AE où en EURL. Si vous pensez cela, c'est que vous manquez cruellement d'imagination. Où peut-être que vous en avez trop justement : créer une entreprise n'est pas forcément créer le successeur de Google. Vous pouvez développer une application iPhone à la vendre, vous pouvez faire du consulting, vous pouvez faire de l'import-export sur Ebay, vous pouvez devenir blogueur professionnel, … et il y a de nombreuses autres possibilités !!

Si vous trouvez un associé tant mieux, mais choisissez le bien. Comme le dit le proverbe il vaut mieux être seul que mal accompagné.

6. Parce que

FAUX

En fait je dois vous avouer que je me suis loupé dans ma numérotation, et que j'ai dû trouver une septième raison : « Parce que ». Toute raison que vous empêche d'entreprendre une fausse excuse. Le meilleur moment pour entreprendre c'est « Maintenant! ». Ce qui nous amène au point 7 :

7. J'ai peur d'échouer

VRAI

En réalité, si vous croyez que l'une des phrases ci-dessus est vrai, c'est que vous avez PEUR. Oui, vous avez peur d'échouer. Si vous mesurer l'impact de votre échec, il sera relativement limité. Peut-être que votre banquier, vos clients, où vos fournisseurs ne vous feront plus confiance, mais vous aurez toujours un lit pour dormir et un bol de soupe à manger chez papa maman (sauf si vous êtes entrepreneur individuel, là c'est pas de chance : des gentils messieurs viendront saisir votre lit, votre ps3 et même votre nouveau PC que vous a offert mamie Jacqueline pour Noël).

A travers cet article, je voulais seulement vous transmettre que les limites que l'on a sont celles que l'on se fixe. Rien n'est impossible. Je ne vous dis pas d'arrêter vos études, mais si vous avez vraiment une âme d'entrepreneur, alors « demain » c'est déjà trop tard.

Alors lancez-vous

JUST DO IT !

(Cet article n'est pas sponsorisé par Nike.)